• Le pays Capitale : Bamako
• Chef de l’état : Ibrahim Boubacar Keïta
• Nature de l’état : Démocratie présidentielle
• Superficie : 1 240 000 km2 (2,2 fois la France)
• Langues : français (langue officielle), bambara, sénoufo, sarakolé, dogon, peul, songhaï, tamachaq, arabe
• Religion : musulmans (80%), chrétiens(2%), animistes (18%)
• Éthnies : Bambara (33%), Peul (10%), Sénoufo (9%), Songhaï (7%), Malinké (6%), Touareg (5%)

 

 

 
 

Géographie

Le Mali est situé au cœur de l’Afrique Occidentale, sans façade maritime. Il est frontalier avec l’Algérie, le Niger, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la République de Guinée, le Sénégal et la Mauritanie.

• Relief
Le Mali est un pays plat. Le plus haut sommet, le Mont Hombori est à 1155 mètres.
Le pays est traversé par 2 fleuves : le Niger (le plus long fleuve d’Afrique de l’ouest 4200 km) et le Sénégal (1700 km)
• Climat
La chaleur sèche est une caractéristique du climat Malien. Les températures sont très élevées (souvent supérieures à 30°c), mais cette chaleur est supportable car l’humidité est absente (sauf de juillet à septembre).
• 3 saisons :
• Saison fraîche de novembre à mars.
Meilleure période pour découvrir le Mali car les températures sont agréables (25°c) et les précipitations absentes.
• Saison sèche de mars à juin.
Chaleurs excessives (35°c et plus), niveau du fleuve Niger : bas
• L’hivernage de juin à octobre.
C’est la saison des pluies. Orages violents. Les températures baissent et l’humidité augmente. Les pistes deviennent impraticables, par contre la nature reverdit, ce qui embellit le paysage.

 

 


 

La population

• Population : 11 millions d’habitants
• Densité de population : 9 hab/km
• Population rurale : 70,6% / Population urbaine : 29,4%
• Nombre d’enfants par femme : 6,9
• Polygamie pratiquée : un homme peut épouser 4 femmes
• Espérance de vie : 53,3 ans
• Analphabétisme : 52,7% des hommes et 67,3% des femmes

 

 


 

L’économie

Le Mali fait partie des 5 pays les plus pauvres de la planète
• Monnaie : Franc CFA 1FF = 100 F CFA 100 F CFA = 0.001 euros
• P.I.B. : 7 219 milliards $
• P.I.B. par habitant : 681 $
• Importations : 751 millions $
• Exportations : 536 millions $
• Principaux fournisseurs
Union européennes : 32,6% - Asie : 7,1% - Afrique : 50,2%
• Principaux clients
Union européennes : 35,7% - Asie : 36,7% - Afrique : 9,4%
• Salaire moyen
Le SMIG est fixé à 27 500 F CFA (42 euros).
Un fonctionnaire qui a un BAC+4 gagne environ 50 000 F CFA (76 euros) par mois.
Son homologue dans le privé peut compter obtenir 75 000 F CFA (114 euros).

 

 


 

L’aide internationale

Les Maliens vivent pour une grande part de l’aide extérieure, cependant elle est en chute libre.
Il y a également l’aide substantielle des émigrés maliens. Un proverbe africain dit « Celui qui veut s’enrichir doit aller à l’étranger ». Les Maliens n’oublient pas leurs familles, ils transmettent une aide sous forme de mandats-lettres. Ils financent des postes de santé, des écoles, des moulins etc…
Près de 4 millions de Maliens vivent à l’étranger.
Le Malien est très bon commerçant.

 

 


 

Politique

Le Mali est souvent cité en exemple lorsque l’on veut témoigner de la possibilité d’instaurer un régime démocratique en Afrique. Certes tout n’est pas idyllique, les relations entre le pouvoir et l’opposition sont parfois tendues. Néanmoins, la liberté d’expression, relativement bonne, est un indicateur fiable de la démocratie du pays.

 

 

 
 

Éducation

L’éducation reste un problème majeur au Mali. Au moment de la décolonisation, seulement 5% des enfants sont scolarisés. En 1962, les autorités maliennes mettent en place des réformes visant à créer un enseignement de masse qui ne sacrifierait pas à la qualité. Objectif que très partiellement atteint !
Le taux de scolarisation est inférieur à 50% aujourd’hui. Il est de l’ordre de 35% pour les filles. Le personnel enseignant est insuffisant et son niveau est médiocre. Les classes sont surchargées (près de 100 élèves par classe est loin d’être exceptionnel…). Par conséquent le taux d’analphabétisme atteint 80% de la population.

 

 


 

Médias

Une liberté d’expression exemplaire en Afrique.
La presse écrite joue un rôle indéniable auprès de l’élite. Par contre le fait que 70% des maliens soient analphabètes l’empêche d’être le principal média.
La radio bénéficie d’une assez large audience mais comme une grande partie de la population ne parle pas le français son influence en sort diminuée.
La télé a fait son apparition il y a 16 ans au Mali.

 

 


 

Agriculture

Elle assure des revenus à près de 80% de la population. Elle est fortement tributaire de la pluviométrie. La production varie donc beaucoup d’une année sur l’autre.
Les cultures vivrières (mil, sorgho, maïs, riz) occupent 80% des agriculteurs. Des céréales (orge et blé) sont également produites. Coton et arachides, sont les cultures d’exportation du Mali.

 

 


 

Élevage

Les vastes plaines de savanes herbacées sont favorables à l’élevage. L’abondance de cheptel (bovins, ovins, caprins) contribue à l’avancée de la désertification.

 

 


 

Faune

En ce qui concerne la faune, le Mali ne peut pas rivaliser avec les pays d’Afrique orientale et australe. Vous pourrez quand même rencontrer quelques lions, léopards, guépards, éléphants, girafes, hippopotames, chimpanzés, antilopes etc…
Le Mali possède une très riche population d’oiseaux. Parmi les reptiles, on trouve les crocodiles. Les serpents sont également nombreux, certains sont mortels.
Mais la faune du Mali est avant tout supplantée par les animaux domestiques (moutons, chèvres, zébus, bœufs). Anes et chevaux servent à tirer les charrettes. Le désert est le domaine des dromadaires.

 

 
 

Décalage horaire

2 heures l’été et 1 heure en hiver.
L'été, il est 10 heures au Mali lorsqu’il est midi en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.